Accueil > Présentation > Historique

Historique

1941-1946 : Du soutien aux prisonniers à la création de la PRÉVOYANTE DES CADRES

1-1941-194626 août 1941 : création de l’association générale de la profession du bâtiment et des travaux publics du Rhône par Lucien PITANCE, dans le but de rechercher des solutions aux problèmes de la profession et d’apporter des secours immédiats par la distribution de bons d’alimentation et de charbon, et l’envoi de colis aux prisonniers

30 décembre 1943 : création de LA PREVOYANTE DES CADRES, association loi 1901, qui met en place les couvertures sociales spécifiques à la catégorie des Cadres (retraite, décès, invalidité, chirurgie), et ce jusqu’en 1946.

 

1947-1958 : Naissance de l’UPBTPSE

1-1947-195814 mars 1947 : signature de la convention collective nationale des cadres. À la même époque, engagement de pourparlers avec la Caisse nationale de retraite du BTP, qui aboutissent à un accord pour la gestion de la retraite, sur le Rhône. Rattachement progressif des « mensuels » à la Prévoyante des Cadres.

22 juin 1950 : la Prévoyante des cadres devient l’UNION DE PREVOYANCE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU SUD-EST, ou UPBTPSE, en réunissant en son sein employeurs en nom personnel, cadres et « mensuels » avec une extension de sa compétence sur Rhône-Alpes.

1956 et 1958 : les conventions collectives nationales signées pour les Travaux Publics et le Bâtiment inscrivent la représentativité de l’UPBTPSE en matière de gestion des régimes de retraite et de prévoyance ETAM.

 

1959-1969 : L’UPBTPSE grandit…

1-1959-1969Début 1959 : installation du siège social de l’UPBTPSE 4 rue Sébastien Gryphe dans le 7ème arrondissement de Lyon.

1969 : l’important développement des effectifs de l’UPBTPSE, conduit au changement de siège social et à l’implantation au 5 rue Jean-Marie Chavant, toujours dans le 7ème arrondissement.

1969 : création de la MUTUELLE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU SUD-EST (MBTPSE), pour permettre à tous l’accès aux soins dans les meilleures conditions, sans exclusion ni différence et offrir à la profession une structure complémentaire à la Sécurité sociale, bénéficiant de l’appartenance à la Mutualité.

 

1970-1992 : L’UPBTPSE se rapproche des Caisses Nationales de Paris

1-1970-19801970 : les accords nationaux relatifs à l’indemnisation des arrêts de travail des ouvriers nécessitent la mise en place d’un système de garantie destiné aux employeurs.

1972-1973 : construction d’un foyer-logement « La Rotonde », symbole du rapprochement qui s’opère alors avec les Caisses Nationales de Paris.

Au début des années 1980, des conventions de gestion prévoyance sont conclues entre l’UPBTPSE et les Caisses Nationales Cadres et ETAM (CNPBTPIC et CBTP).

1981-1996 : l’UPBTPSE assure une mission de correspondant régional des Caisses Nationales du Bâtiment (appel des cotisations, paiement des prestations, reconstitution de carrière, suivi des dossiers). C’est au cours de ces 15 années que se bâtit l’image de l’UPBTPSE, marquée par un fort attachement de ses adhérents qui apprécient la proximité de sa gestion.

 

1993 – 2004 : De l’association à la Fondation

22 mars 1993 : signature par les partenaires sociaux de l’accord créant PRO BTP, qui rend caduques les conventions de gestion liant l’UPBTPSE aux Caisses Nationales du BTP.

1er janvier 1996 : signature d’un accord de partenariat entre la MBTPSE et PRO BTP. Fin de la mission de l’UPBTPSE et redéploiement de ses activités dans le domaine social.

1996 – 2004 : longues tractations pour aboutir à la décision de créer une Fondation Reconnue d’Utilité Publique.

29 janvier 2004 : décret de Reconnaissance d’Utilité Publique.
1-1997-2004

 

Depuis 2004… : L’essor et le déploiement de la Fondation

2005 : création du site

2006 : lancement de l’opération PACTE BTP de prévention du risque routier, première opération initiée et pilotée par la Fondation, opération étendue à l’ensemble du territoire national suite à la signature d’une convention avec la Fédération française du bâtiment (2007).

2007 : création du nom de marque « Fondation du BTP » et du logo associé, pour mieux communiquer sur la raison d’être et les missions de la Fondation.
logos-fondation

2008 : des notions d’éco-conduite sont ajoutées à PACTE BTP, pour répondre aux demandes des entreprises suite à la forte augmentation des prix des carburants.
clip_image002

2009 : un « prêt d’honneur sans intérêts » est proposé aux demandeurs d’aide individuelle, seul ou en complément d’un secours.

2010 : lancement d’un appel à projet sur le thème des addictions auprès de tous les établissements de formation aux métiers du BTP situés sur le territoire de la Fondation.

2011 : lancement, au salon Préventica, du serious game PREMIERS COMBATS, qui obtient le Trophée Créativité au festival FIMBACTE et le prix de l’innovation au Serious Game Expo.

2011remise du prix par Vincent GADONNEIX, PDG de Cap Information Professionnelle

2012 : en compétition au festival FIMBACTE, PACTE BTP obtient le Trophée Or du Cadre de vie dans la catégorie « Démarches de communication d’intérêt général ».
fimbacte2012remise du prix par Pierre MIT, Président de l’Union Nationale des Economistes de la Construction (UNTEC)

2013 : lancement de la web-série de la saison 2 de PREMIERS COMBATS au salon Préventica.
img_6807

2014 : un « accord-cadre régional pour renforcer les compétences de base des apprentis des CFA du CCCA-BTP* en Rhône-Alpes pour la période 2013-2014 » est signé sur l’espace BTP du 18ème Mondial des Métiers.
signature@20accord@20cadre@2006.02.14Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics

Les présidents
1941 – 1946 : Lucien PITANCE
1946 – 1951 : Jean MAZIER
1951 – 1954 : Alfred VACHER
1954 – 1966 : Roger POISSON
1966 – 1976 : Auguste BROTTIER
1976 – 1980 : François DUC
1980 – 1984 : Noël BONCHE
1984 – 1994 : Daniel GONIN
1994 – 1997 : Bernard SONNIER
1997 – 2004 : Paul BLONDET
2004 – 2013 : Jean-François BERGER
Depuis 2013 : Didier CHARBONNEL

chronologie22_2013De gauche à droite : Lucien PITANCE, Roger POISSON, Auguste BROTTIER, François DUC, Noël BONCHE, Daniel GONIN, Bernard SONNIER, Paul BLONDET, Jean-François BERGER, Didier CHARBONNEL